> Home / Documentation patients

NUCALA dans les SHE : la position du CEREO

 
Arrivée et disponibilité du mépolizumab (NUCALA®) en pharmacie dans l’indication
« syndromes hyperéosinophiliques » - La position du CEREO


Actualités Novembre 2022: le NUCALA (Mepolizumab) est dorénavant remboursé dans le Syndrome Hyperéosinophilique.

C'est à la fois une chance pour nos patients et un bouleversement dans nos pratiques. 

Le CEREO propose de préciser les situations dans lesquelles le NUCALA doit absolument être envisagé et les situations où il ne le doit pas, ainsi que les modalités d'initiation ou de suivi. 



Sommaire

- Rappel du libellé d'AMM
- Avis de la commission de transparence de la HAS


- L'avis du CEREO:   
 

Rappel du libellé de l’AMM :


« Traitement additionnel chez les patients adultes qui présentent un SHE insuffisamment contrôlé et sans cause secondaire non hématologique identifiable »
 
 
Commission de la Transparence de la HAS  - Avis du 20 Avril 2022.

 
« Compte tenu des spécificités de la prise en charge de cette maladie rare et de la mise en place d’un suivi des patients à long terme dans le cadre de la cohorte nationale COHESion, la Commission préconise que les décisions d’instauration et d’arrêt de traitement par mépolizumab soient prises après proposition documentée issue d’une réunion de concertation pluridisciplinaire au sein du réseau national de spécialistes impliqués dans le diagnostic et la prise en charge des Syndromes Hyperéosinophiliques (Centre De Référence Des Syndromes Hyperéosinophiliques - CEREO).

Un suivi régulier des patients au sein de l’un de ces centres est indispensable pour s’assurer de l’efficacité du traitement et surveiller sa tolérance »

Texte complet disponible ici:

https://has-sante.fr/upload/docs/evamed/CT-19631_NUCALA_PIC_EI_AvisDef_CT19631.pdf

 
 
Pourquoi des recommandations du CEREO ?
  • Le mépolizumab est « très » attendu dans les SHE
  • Le mépolizumab ne nous apparait pas indiqué dans tous les SHE
  • Le cout d’une biothérapie est élevé
 
 
Mépolizumab et SHE non liés à FIP1L1-PDGFRA: les données des études pivotales, ancillaires et post-hoc
  • Le mépolizumab induit une baisse des PNE
  • Le mépolizumab diminue la fréquence des rechutes de SHE non lié à FIP1L1-PDGFRA
  • Le mépolizumab induit une épargne cortisonique
  • Pas de différence d’EI-EIG versus placebo dans les études contrôlées
Rothenberg, NEJM 2008
Roufosse, J Allergy Clin Immunol 2013
Roufosse, J Allergy Clin Immunol 2020
Rothenberg, J Allergy Clin Immunol Practice 2022
Reiter, Font Immunol 2022

 


Quels objectifs thérapeutiques ?
  • Réduire la fréquence des poussées
  • Réduire l’éventuelle morbidité des poussées sur des organes « nobles » (cœur, poumons, vaisseaux, système nerveux notamment)
  • Minimiser les complications iatrogènes (corticoïdes, hydroxyurée, IFN…)
  • Diminuer et arrêter la prednisone
  • Diminuer et arrêter les autres traitements spécifiques
 
 
Quelles « bonnes » indications du mépolizumab dans les SHE ? une « relecture » de l’AMM


1. SHE idiopathiques corticosensibles + chroniques + corticodépendants (SHE systémiques ou SHE mono-organes)*
  • Après avoir vérifier la cortico-sensibilité, même après une cure courte < 10j
  • Après avoir démontrer la cortico-dépendance, c’est-à-dire avoir tenter une ↘ ou un arrêt de la prednisone
  • Le seuil de prednisone considéré comme délétère et justifiant le recours au mépolizumab sera évalué individuellement en fonction notamment de l’ancienneté/dose cumulée de la corticothérapie (et des effets indésirables avérés), de la maladie, et des comorbidités.
*Gastroentérites à éosinophiles, pneumopathies chroniques à éosinophiles, …

2. SHE idiopathiques évoluant par poussées-rémissions avec rechutes fréquentes justifiant à chaque fois le recours à une corticothérapie systémique (≥3 par an)


3. SHE lymphoïdes chroniques
  • cortico-dépendants ou évoluant par poussées-rémissions (ex: Sd de Gleich) avec rechutes fréquentes justifiant le recours à une corticothérapie systémique (≥ 3 par an),
  • ET en seconde ligne après échec (ou contre-indication) de l’interféron-alga pégylé
 
 4. Autres situations exceptionnelles, à discuter en RCP nationale du CEREO 
 

Les « non-indications » du mépolizumab selon le CEREO


Les dérives possibles et à éviter (situations où le mépolizumab ne nous apparaît pas indiqué, sauf cas particuliers) sont:
  • Une utilisation en 1ère ligne sans corticoïdes
  • Une utilisation dans des SHE clonaux (aucun rationnel et aucune étude justifiant cette pratique)
  • Une utilisation en « traitement d’urgence » (aucune donnée le justifiant; et corticosensibilité rapide de la plupart des éosinophilies non clonales)
  • Une utilisation pour des SHE spontanément régressifs ne nécessitant pas de traitement chronique
  • Une utilisation chez des patients n’ayant « aucun » effet délétère d’une faible corticothérapie
 


Propositions complémentaires
 
  1. Indication initiale à poser en RCP locale (avec des « experts »  des SHE), en RCP d’un Centre de Compétence du CEREO, ou en RCP nationale CEREO si besoin
  2. Posologie de l’AMM 300mg mensuels à respecter
  3. Injections (stylo ou seringue disponibles) dans les cuisses, bras ou l’abdomen (par exemple 1 injection de 100 mg dans chaque cuisse et 1 dans l’abdomen). Privilégier l’éducation à l’auto-injection
  4. 1ère injection en consultation ou en ville (aucune recommandation d’AMM)
  5. Si possible inclure le patient dans CoHESion (cohorte nationale du CEREO): http://www.cereo.fr/website/cohorte_cohesion_&400&39.html
  6. Programme d’e-ETP bientôt disponible (etp-cereo@hopital-foch.com)
 
Modalités d’évaluation avant/pendant le traitement

Avant initiation: 
- validation en RCP locale « experte » / RCP centre de compétence / RCP nationale CEREO 
- relever: le nombre de rechutes cliniques et la dose cumulée de prednisone au cours des 12 derniers mois ; les autres traitemens en cours (hydroxyurée, interferon..)
- Faire une NFS et relever les autres paramètres cliniques, biologiques, radiologiques selon le contexte et le type d'atteinte d'organe (EFR, bilan hépatique..)

Après initiation, suivi tous les 3 mois puis tous les 6 mois: 
- réévaluer le bénéfice à chaque visite en tenant compte du profil évolutif ; arrêt du NUCALA en cas d'objectifs non atteints et +/- après avis de la RCP locale ou nationale
- Relever à chaque visite: la dose de prednisone, le nombre de rechutes cliniques depuis la dernière visite, le taux d'éosinophiles (/3 mois)*
- Surveiller les autres paramètres cliniques, biologiques, radiologiques selon le contexte et le type d'atteinte d'organe

* on rappelle un taux cible < 500 / mm3 uniquement dans les atteintes cardiaques et/ou vasculaires

 
 
 

 
Les limites
  • Les propositions de ce document sont issues de l’expérience de plus de 10 ans d’utilisation du mépolizumab par les médecins du CEREO dans les essais thérapeutiques.
  • Ces propositions ne sont qu’indicatives et ne peuvent être transposées à chaque situation individuelle.
  • Ces propositions éditées en Novembre 2022 sont amenées à évoluer en fonction des données scientifiques à venir
 
 
 
 
 
 

AGENDA RCP CEREO

Les dates pour les prochaines RCP en 2024 sont :

-          Jeudi 18 Janvier
-          Jeudi 15 Fevrier
-          Jeudi 28 mars
-          Jeudi 18 Avril
-          Jeudi 16 Mai
-          Jeudi 13 Juin
-          Jeudi 11 Juillet
-          Jeudi 19 Septembre
-          Jeudi 17 Octobre
-          Jeudi 14 Novembre
-          Jeudi 19 decembre

Toutes les infos sur la RCP ici.

Actualités RECHERCHE CEREO



Les inclusions dans la cohorte nationale progressent !


En Décembre 2023: 
  • 59 centres ouverts
 
783 PATIENTS INCLUS !

Merci de votre participation à tous !

AGENDA ETP CEREO

Voici les dates des séances du premier semestre 2024 :
Présentiel

mercredi 21 février
mardi 5 mars
mardi 19 mars
mardi 26 mars
mercredi 3 avril
mardi 30 avril
21 mai 2024


Distanciel

mercredi 6 mars
mercredi 13 mars
mardi 2 avril 
mardi 23 avril 
mardi 7 mai 
mardi 28 mai
mercredi 5 juin

Toutes les infos pratiques sont disponibles ici